⟵ Retour

Faire de Vincennes une ville + durable

Aujourd’hui plus que jamais, chacune et chacun a la possibilité d‘agir pour répondre à l’un des plus grands enjeux du 21ièmesiècle : la transition écologique. Ce défi est mondial, et c’est bien par l’action locale et concrète que nous le relèverons collectivement.

Avec Florence Gall et le collectif Vincennes +, nous sommes convaincus que l’action municipale, pour accélérer la transition écologique à Vincennes, et passer des constats aux actes, doit engager 6 transitions en parallèle :

Transition 1 : réduire la consommation énergétique du bâti urbain, tout en améliorant son confort pour les Vincennois.

Et cela commence par les bâtiments municipaux ! Dès le début du mandat, ces derniers feront l’objet d’un diagnostic énergétique pour permettre de définir les priorités d’investissements de rénovation. Nous souhaitons privilégier avant tout les écoles et les crèches, afin de rendre la scolarité des jeunes Vincennois + exemplaire et + confortable, en évitant les températures « pénibles » en été comme en hiver, actuellement subies dans certains établissements.

Transition 2 : développer les solutions de mobilité décarbonée.

Réduire notre émission de CO2 passe évidemment par le développement de modes de transports à faible émission carbone. Nous souhaitons faire de Vincennes une ville + cyclable (voir notre article sur nos propositions pour la « vélorution » de Vincennes).

Pour répondre à cet objectif, nous devons améliorer les conditions d’utilisation du vélo pour les Vincennois : faire de l’avenue de Paris une voie du « RER Vélo », poursuivre le développement des pistes cyclables et améliorer leur revêtement et signalétique pour les sécuriser davantage (en les rendant visibles avec des couleurs notamment). Le stationnement des vélos, près des domiciles ou des lieux de vie, doit également être amélioré en développant des box sécurisés sur la chaussée, certains pouvant être loués, sur le long terme, par les Vincennois n’ayant pas d’espace suffisant pour stocker leur vélo à leur domicile.

Par aider les Vincennois à se déplacer, nous mettrons en place une navette circulaire propre, à fréquence régulière, qui desservira les quartiers de Vincennes, notamment à l’est et au sud, éloignés du métro et du RER. Nous continuerons par ailleurs, aux côtés des associations, à défendre le projet de prolongement de la ligne 1 jusqu’aux Rigollots et Val-de-Fontenay.

Transition 3 : favoriser une alimentation responsable.

Là aussi notre effort doit se porter en priorité vers nos enfants : nous souhaitons renforcer, dans les cantines des écoles vincennoises, les menus composés d’aliments bios et surtout issus des circuits courts (nous refuserons le bio produit à des milliers de kilomètres) tout en veillant à un impératif : que le coût du repas pour les Vincennois n’augmente pas. Des améliorations doivent aussi être apportées sur la qualité gustative des aliments et leur traçabilité.

Notre action se tournera également vers la lutte contre le gaspillage alimentaire : nous accompagnerons les restaurateurs de la ville pour faire évoluer leurs comportements et développerons les dispositifs de dons alimentaires pour les restaurants et commerçants de bouche, en privilégiant un partenariat avec des acteurs associatifs locaux.

Transition 4 : réduire notre production de déchets.

En la matière, nous veillerons à ce que les services municipaux soient exemplaires dans leur consommation de fournitures, notamment en privilégiant les produits réutilisables. Nous développerons le système de gestion du compost à Vincennes, en multipliant les points et méthodes de collecte (parcs, cœur d’ilots, copropriétés…) mais aussi en organisant la récupération et la distribution du compost en excédent, pour les Vincennois qui ne l’utiliseraient pas, par exemple en mettant en place des partenariats avec des agriculteurs.

Nous réfléchissons aussi, à plus long terme, à la mise en place d’une tarification incitative pour la collecte des déchets (facturation au poids de déchets produits). Cette démarche, nécessitant de nouvelles infrastructures publiques mais utile pour responsabiliser citoyens et entreprises, fera l’objet de concertations avec nos partenaires du territoire et les habitants pendant la mandature.

Transition 5 : végétaliser Vincennes pour préserver sa biodiversité.

Vincennes est certes proche du Bois, mais Vincennes est aussi la seconde ville la plus dense de France, avec très peu d’espaces verts sur son territoire. Notre projet est de faire rentrer la forêt dans la ville en créant une coulée verte, une sélection de rues végétalisées à travers Vincennes où la présence de la voiture sera réduite, où des arbres seraient plantés, pour en faire des lieux de promenade et de vie collective. Ces rues, choisies en concertation avec les Vincennois, feront office de laboratoires pour tester des solutions vertes contre les ilots de chaleur urbains et favorables à la biodiversité.

Mais l’action municipale seule ne saurait répondre totalement, au niveau local, à l’enjeu de la transition écologique. C’est pourquoi nous voulons créer les conditions pour que les citoyens puissent joindre leurs efforts à celle de la municipalité. Par exemple, en finançant et en accompagnant des projets citoyens via un budget participatif ambitieux.

Transition 6 : accompagner les Vincennois pour devenir des citoyens acteurs de la transition écologique. 

Parce que rendre la ville plus durable est d’abord l’œuvre de chacun(e), que cet enjeu couvre de nombreux domaines techniques et que les dispositifs de financements ne sont pas toujours très clairs, nous voulons réunir, au sein d’une Maison des Énergies, l’ensemble des ressources nécessaires aux Vincennois pour s’engager dans une transition écologique à l’échelle de leur logement et de leur quotidien. Au sein d’un lieu physique unique en cœur de ville (et aussi avec des outils numériques), chacun(e) pourra recevoir des conseils personnalisés (diagnostic du logement, présentation des aides financières à mobiliser, liste d’artisans de confiance…) pour engager son projet au niveau de son foyer (qu’il soit de réduire sa consommation d’énergie, de végétaliser son extérieur ou de produire de l’électricité décarbonée).

Sur cette politique municipale, nous changerons radicalement de méthode. Ce projet écologique, nous le porterons au sein de la gouvernance municipale, par la nomination du 1eradjoint à la transition écologique et, à l’échelle du territoire, en coordonnant notre politique avec les autres villes de l’Etablissement Public territorial Paris-Est-Marne et Bois. Nous souhaitons rendre Vincennes exemplaire, pour en faire, avec la volonté de chaque citoyen, une ville + durable.

Ensemble, construisons un Vincennes + durable !


Le programme Vincennes + : améliorer votre quotidien et mener des projets d’avenir
Notre programme vise autant à améliorer le quotidien des Vincennois qu’à proposer une vision à plus long terme, pour le développement de la commune. Voici 5 exemples d’amélioration et 5 grands projets que nous souhait...
+ d'égalité à Vincennes
Le programme de Florence Gall et du collectif VINCENNES + est le seul projet proposé pour notre ville comprenant une thématique sur l’égalité entre les femmes et les hommes  
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK